tecword Fachübersetzungen

Tél. +49 (0) 36428 54155
Fax +49 (0) 36428 549593
Mél: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Foire aux questions

À quoi reconnaît-on une bonne traduction ?
Une traduction réussie doit satisfaire aux critères suivants :
• Être correcte tant sur le plan technique que linguistique,
• Employer les termes techniques correctement et en tenant compte du groupe cible auquel le texte est destiné,
• Prendre en compte les spécificités culturelles de la langue cible,
• Faire un usage approprié de la stylistique et des locutions idiomatiques,
• Respecter la terminologie existante de l'entreprise,
• et si le client en fait la demande, être réalisée conformément à la norme européenne DIN EN 15038, ou bien être à la hauteur des exigences de la norme DIN EN ISO 17100:2016-0, paragraphes 5.3.1 et 5.3.2.

En quelques mots : le texte traduit doit remplir, dans la langue cible, la fonction à laquelle le client la destine. La traduction doit résoudre des problèmes sans en créer d'autres.

Comment se déroule l’exécution de votre projet de traduction ?
Vous nous demandez d’établir un devis sans engagement. Après avoir analysé les documents à traduire, nous vous envoyons notre devis en indiquant le délai dans lequel nous pouvons réaliser la traduction.
Vous acceptez notre offre et nous envoyez tous les documents nécessaires.
Avant de commencer une traduction technique, nous effectuons une recherche terminologique à partir des documents à traduire et de la documentation de référence mise à notre disposition.
Après avoir réalisé une première traduction du document, nous vérifions que le texte traduit est complet et conforme à l'original, en accordant une attention particulière à l’exactitude technique du texte, sa logique, sa fluidité et sa lisibilité. Ce faisant, nous contrôlons également l’emploi rigoureux de la terminologie, la cohérence, la syntaxe, le style, le respect de la structure du texte et l’orthographe.
De plus, lorsque ceci a été convenu avec le client, le texte traduit et corrigé fait l'objet d'une relecture par un deuxième traducteur technique expérimenté.
Une fois le contrôle qualité terminé, nous vous livrons la traduction dans le délai imparti.
Le paiement se fait sur facture. En règle générale, c'est-à-dire pour les projets de petite taille, aucun paiement anticipé n’est nécessaire.

Quelles sont les informations à fournir pour obtenir un devis ?
Nous avons besoin, au moins, des informations suivantes :
• La langue cible (ou le cas échéant, les langues cibles) du document à traduire
• Le délai souhaité
• L’usage auquel la traduction est destinée (p. ex. communication interne, documents destinés à des clients, publication)
• Le groupe cible auquel s’adresse la traduction (p. ex. personnel de l’entreprise, étudiants en physique, laborantins d'un laboratoire de génie chimique…)
• Nombre de mots du document
• Particularités de mise en page, fichiers incorporés dans d'autres formats, traitement des tableaux, graphiques etc.
• Format et mode de livraison de la traduction
• Documents de référence / informations complémentaires concernant le contenu technique du texte, ainsi que
• Vos coordonnées de contact.

Les traducteurs utilisent-ils des outils de traduction assistée par ordinateur (TAO) ?
TAO est l’abréviation de « Traduction Assistée par Ordinateur » (en anglais : « CAT tools » ou « Computer-Aided Translation ») . Un outil de TAO est un logiciel conçu pour assister le traducteur dans son travail, tant au niveau de la cohérence de son texte qu'en termes de rapidité d'exécution.
Les outils de TAO sont surtout utilisés dans le domaine des traductions techniques et dans les cas suivants :
• lorsque le client met à notre disposition une quantité importante de documents de référence dont il faut tenir compte pour la traduction,
• lorsque des modifications apportées à une documentation existante doivent être traduites ou
• lorsque certaines parties de la traduction doivent être utilisées dans d'autres documents.
Les outils de TAO avec lesquels nous travaillons actuellement sont MemoQ 8.4 et SDL Trados Studio 2017.
 
 
Qu’est-ce qu'une mémoire de traduction ?
L'utilisation d'un logiciel de TAO permet d’enregistrer les segments du texte source et de la traduction correspondante dans une base de données. Cette base de données est appelée « mémoire de traduction » (ou TM, « Translation Memory »). Les mémoires de traduction permettent au traducteur de traduire de manière identique les phrases ou expressions identiques récurrentes, et donc non seulement de garantir la cohérence stylistique et terminologique des documents et projets de grande envergure, mais également de retrouver facilement les phrases ou expressions déjà traduites dans le passé.

Qu’est-ce que le travail terminologique et pourquoi joue-t-il un rôle important ?
Selon la norme DIN 2342, le travail terminologique comprend les activités d’élaboration, de traitement ou de transformation, de représentation ou de diffusion de terminologies selon les principes et méthodes de la science de la terminologie. Les termes techniques existants sont saisis avec leur définition et/ou des exemples d’utilisation dans une base de données terminologiques qui est régulièrement enrichie par l'ajout de termes techniques nouveaux.
Un travail terminologique approfondi dans la langue source comme dans la langue cible constitue une condition préalable importante pour toute traduction de qualité car

• Des domaines de spécialisation identiques peuvent utiliser des concepts et des catégories différents dans différentes langues,
• La spécialisation croissante rend nécessaire l'utilisation de terminologies techniques de plus en plus différenciées,
• Des termes apparemment identiques peuvent avoir des définitions différentes dans telle ou telle langue ou tel ou tel contexte,
• Souvent, les expressions techniques ne figurent pas dans les dictionnaires,
• Le développement de nouveaux produits et l’apparition de technologies nouvelles nécessitent la création de termes nouveaux compréhensibles,
• La définition d’un terme facilite la communication au sein de l’entreprise,
• Le travail terminologique favorise la création d'une terminologie d'entreprise (ou « Corporate Language »).

La qualité des sources utilisées influence de manière décisive la qualité des résultats de recherche. Pour notre recherche, nous utilisons principalement les sources suivantes :
• Littérature spécialisée / textes techniques dans la langue source et la langue cible
• Encyclopédies, dictionnaires techniques
• Recueils terminologiques, banques de données
• Bibliothèques / bibliothèques spécialisées de l’Université Friedrich Schiller de Iéna et de l’École supérieure spécialisée de Iéna
• Centres d’information de diverses associations et universités
• Moteurs de recherche Internet et portails Internet
• ainsi que mes propres bases de données terminologiques établies au cours de mes 17 ans d'expérience en tant que traductrice.
• Nous utilisons les bases de données terminologiques, par exemple « MultiTerm » (SDL Trados). Nous vous proposons également de réaliser pour vous des glossaires multilingues dans des formats de fichier faciles à utiliser tels qu'Excel ou Microsoft Word.

Comment aider « mon » traducteur à fournir le meilleur résultat possible ?
Une traduction technique n’est pas une traduction mot à mot d’une langue vers une autre mais la transmission d’un message. L’exécution d’une traduction technique requiert de la part du traducteur des compétences linguistiques ainsi que des connaissances techniques très pointues dans ses domaines de spécialisation. Comment assister le mieux possible « mon » traducteur ?

• En désignant, au sein de votre entreprise ou de votre organisation, un interlocuteur compétent qui sera chargé de répondre à nos questions éventuelles sur des points techniques
• En mettant à notre disposition les listes de terminologie, glossaires et recommandations de style de votre entreprise, si ceux-ci sont disponibles
• En nous signalant toute littérature spécialisée se rapportant spécifiquement à votre projet de traduction
• En nous fournissant suffisamment de temps pour nous familiariser avec le sujet, effectuer les recherches nécessaires et réaliser la traduction.
• En nous donnant la possibilité, si nécessaire, de faire une visite de votre entreprise ou de participer à des formations internes
• Et bien sûr, en nous faisant part de vos réactions.

Quelle est la différence entre « relecture » et « correction » ?
La relecture est un remaniement stylistique et conceptuel de votre texte afin de formuler de manière claire et pertinente le message que vous destinez à un groupe cible donné. La relecture de vos textes (p. ex. thèses de doctorat, mémoires de Master ou de Bachelor, articles spécialisés) par des locuteurs natifs est une des prestations que nous vous proposons.
La correction consiste quant à elle à vérifier un texte rédigé ou traduit, en fonction de critères formels concernant la typographie, le respect du format et des styles prédéfinis pour ce document, et à corriger les fautes d'orthographe, de grammaire et de ponctuation.
Pour la correction de documents WORD, nous utilisons le « mode révision ». Une fois la correction terminée, nous vous envoyons deux fichiers : un fichier dans lequel vous pouvez facilement suivre toutes les modifications que nous avons apportées à votre texte, et un autre fichier avec la version définitive du texte.

Est-il vraiment nécessaire de demander à un deuxième traducteur technique indépendant d’effectuer une seconde correction de la traduction, comme le recommande la norme DIN EN 15038 ?
Chaque traducteur doit vérifier lui-même son travail après avoir terminé une traduction. Dans le cadre de ce contrôle, il vérifie que le texte ne comporte aucune omission, erreur manifeste ou faute de sens et que les instructions données (relatives à la mise en page par exemple) ont été observées.
Il convient toutefois de souligner que souvent, le contenu technique des textes à traduire est d’une grande complexité et que le texte source peut donner lieu à des interprétations différentes. Dans ces cas de figure, nous recommandons à nos clients de prévoir une correction par un autre traducteur technique indépendant. Ce dernier compare le texte cible avec le texte source et contrôle l'exactitude technique de la traduction, la cohérence terminologique ainsi que le caractère adéquat du style et du registre de langue utilisés.